ÉCLOSIONS URBAINES 2021 (7ème édition) à Porto-Novo

Le chantier de rénovation de la place vodùn Gbêloko a commencé ! 

A la suite de la cérémonie d’inauguration du lundi 16 août 2021 sous les auspices bienveillants du Maire de la ville et de la préfète de l’Ouémé, les travaux de rénovation de la place vodùn Gbêloko ont débuté ce vendredi 20 août 2021 à Porto-Novo, dans le cadre de la 7ème édition du festival-atelier d’art « éclosions urbaines », conduite par OUADADA-BENIN avec le soutien de la Mairie de Porto-Novo, la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise et la Métropole de Lyon. 

Dès le premier jour, le site en travaux fourmille d’artisans de toutes disciplines. Ensemble ils collaborent et s’activent pour redonner toute sa valeur à cette place, patrimoine culturel d’une extraordinaire richesse, située juste derrière la place Bayol au cœur de la ville.

Les équipes de fossoyeurs creusent le sol de part et d’autre à un mètre de profondeur pour préparer l’implantation de 105 poteaux qui consolideront le couvent, les temples, les bâtiments et les maisons bordant la place, sans oublier les stands de vente des bonnes dames ayant leur commerce sur le site. Afin d’assainir le cadre de vie des habitants, une fosse septique et deux puisards sont également réalisés : trois WC et trois douches seront ainsi installés construits.

Au centre de la place, les briquetiers mélangent sable, ciment et eau pour obtenir les briques, aidés par les femmes qui effectuent d’innombrables aller-retours lourdement chargées de bassines remplies d’eau. 

Très vite, la place est recouverte de milliers de briques : des briques de 15 pour les fondations, des briques de 12 pleines pour les clôtures, des briques de 12 creuses pour l’élévation des murs…  

De leur côté, les ferrailleurs s’activent pour réaliser en un temps record les 105 poteaux et les 240 mètres linéaires de chainage nécessaires. 

Le long de la voie, les tricycles se succèdent, chargés de planches et de bois de coffrage. C’est dans une ambiance joyeuse et pleins d’entrain que les coffreurs les déchargent au rythme des chansons populaires qu’ils fredonnent.

Dans ce ballet fourmillant, chacun s’applique, fier et motivé, pour le succès de cette nouvelle édition d’Éclosions urbaines.

Merci à tou.te.s de nous suivre, et à bientôt pour la suite des travaux !