Circuit de Porto-Novo

Capitale du Bénin, riche de ses traditions, Porto-Novo est encore appelée Hogbonou ou Adjatchè. Elle fait partie des villes béninoises les plus riches du point de vue historique et culturel : chaque strate de son histoire contemporaine y est matérialisée. Une destination idéale pour le visiteur en quête d’éléments de compréhension du pays et de ses habitants. OUADADA vous propose de parcourir avec ses guides-accompagnateurs professionnels, ses rues et ruelles, ses concessions, ses quartiers colonial et afro-brésilien, sans oublier ses places Vodùn, patrimoine exceptionnel révélé grâce au projet Eclosions urbaines.
Porto-Novo, une véritable mosaïque d’expressions culturelles !

Porto-Novo, Zangbétô

des sites a visiter

Partez à la découverte d’un patrimoine unique : le réseau des places vodùn de Porto-Novo, rénovées par le Centre Culturel OUADADA, dans le cadre de son festival annuel «éclosions urbaines». Un parcours de deux heures au cœur de sites magnifiques et magiques, où les divinités vodùn matérialisées dans des temples et sur des autels côtoient les œuvres artistiques contemporaines exposées dans l’espace public, sous d’impressionnants arbres sacrés multi-centenaires comme l’iroko, le kapokier, l’hysope, etc.

 

musée ethnographique de porto-Novo

Créé en 1966, le musée ethnographique est installé dans un bâtiment colonial construit en 1922.  Il est sans doute  l’un des musées béninois les plus riches en collections. Le bâtiment a été successivement utilisé comme logement de hauts fonctionnaires coloniaux, orphelinat puis centre d’éducation populaire.

 

Musée honmè

Installé dans l’ancien palais de fonction des rois de Porto-Novo, ce musée est un véritable joyau architectural, d’une originalité surprenante. La visite du musée vous fera remonter le cours de l’histoire et découvrir les vestiges du passé à travers d’authentiques richesses matérielles et immatérielles laissées par les aïeux.

Créé en 1988, ce musée est dédié à la culture des descendants afro-brésiliens, encore appelés Agouda. Installé dans un remarquable bâtiment inspiré de l’architecture afro-brésilienne, le musée Da-Silva retrace l’histoire de cette communauté et atteste des différents apports des Agouda à l’histoire et à la culture béninoise.

 

Temple Abessan

Ce monument matérialise le souvenir d’une divinité bienfaisante du nom de ABORI MESSAN ADJAGA. Partez à la découverte de l’histoire entre un monstre à neuf têtes et trois chasseurs nigérians à la recherche de gibier…

Notre guide vous conduit dans les quartiers afro-brésiliens de la ville : vous y découvrirez d’anciennes maisons, construites par des descendants d’esclaves affranchis, revenus du Brésil après l’abolition de la traite des Noirs.

LA MOSQUÉE CENTRALE

Le joyau de la ville est sans doute la mosquée centrale, la toute première construite par les Afro-brésiliens et surprenante par sa prodigieuse ressemblance avec la cathédrale de Salvador de Bahia au Brésil. Elle est le symbole des différents brassages culturels et ethniques dont la ville est le fruit.

LES MAISONS AFRO-BRÉSILIENNES

Porto-Novo regorge de vestiges coloniaux, parmi les plus importants du pays : l’ex-palais des gouverneurs français aujourd’hui Assemblée Nationale, les résidences des administrateurs coloniaux, la cathédrale Notre-Dame construite par les pères de la Société des Missions Africaines (SMA), les premières écoles coloniales…

LE JARDIN DES PLANTES ET DE LA NATURE

 

Le jardin des plantes et de la nature

Historiquement forêt sacrée du royaume de Hogbonou avant de devenir jardin d’agrément du gouverneur puis jardin botanique et centre d’expérimentation agricole, il devient enfin un musée en 1998. Suivez le guide sous ses arbres centenaires, aux essences nombreuses et variées, et écoutez-le vous parler de chaque plante et de ses vertus. N’oubliez pas de lever les yeux : le JPN abrite également de nombreux oiseaux et singes à ventre blanc !

LA CATHÉDRALE NOTRE-DAME

Découvrez  l’histoire de la cathédrale Notre-Dame de  l’Immaculée Conception de Porto-Novo. C’est la première église catholique de Porto-Novo construite par les pères de la Société des Missions Africaines (SMA),  de 1924 à 1940.

Créé en 1985 et occupant plus d’une dizaine d’hectares vers la sortie Nord de la ville, Songhaï est un centre pilote de production et d’expérimentation en agrobiologie, qui forme les jeunes à l’auto-emploi. La visite de ce site est organisée du lundi au samedi. Durant 90 minutes, les guides vous font découvrir les différentes sections : production de biogaz, transformation de produits agricoles, pisciculture, élevage, agriculture, infrastructure d’hébergement et de restauration.

le marché central ou grand marché

Situé au cœur de l’ancienne ville et à proximité de la grande mosquée afro-brésilienne, la création de ce marché date probablement du XVIIIe siècle et est liée à la traite esclavagiste. Ce marché vous donne l’occasion de vous familiariser avec le quotidien d’une population chaleureuse et hospitalière. On peut y acheter tous genres d’articles : des objets de rituels aux produits ménagers en passant par l’alimentaire.

LE MARCHÉ DES PLANTES MÉDICINALES

Ce marché regroupe toutes les plantes et autres ingrédients utilisés dans la médecine locale aussi bien que dans les cultes traditionnels. Chaque plante, chaque élément avec ses vertus et ses recettes. Son étendue témoigne de la prégnance de ces pratiques au sein de la population porto-novienne.