Porto-Nov’Art 2010, Festival des Arts Visuels au Bénin

  • par

PortNov’Arts est une Biennale des Arts qui vise à promouvoir l’art et la culture comme vecteurs de développement économique et social.

Le thème de cette édition est « Éducation et citoyenneté ». En effet, l’indépendance d’un pays après des décennies de colonisation donne nécessairement lieu à une restructuration de la société, à un renouvellement des mentalités, à une réflexion sur l’identité nationale.

Après cinquante ans d’indépendance, il s’agit d’établir un bilan en suscitant chez les béninois – par le biais des créations artistiques (œuvres plastiques, pièces de théâtre, documentaires, photographies)- une réflexion sur la notion de citoyenneté qui pourra s’articuler autour de différents axes :

  • Qu’est-ce qu’être citoyen béninois ? (question sur l’identité et la cohésion nationales)
  • Le citoyen béninois exerce-t-il ses droits et ses devoirs au service du développement ? (question sur le civisme, le sentiment d’appartenance à sa nation, la culture démocratique)
  • Comment éduque-t-on un peuple à l’exercice de sa citoyenneté ?

 

Autant de questions sur lesquelles les artistes et acteurs culturels seront invités à communiquer avec le public.

Centre culturel Artistique et Touristique OUADADA

Soyons citoyens !

Technique mixte (205 x 95 x 90) Eusèbe ADJAMALE (Abomey)
Je suis choqué de voir des « mares » d’urine devant les panneaux « interdit d’uriner ici ». Chers citoyens gardons notre environnement propre.

Quelle terre et quelle société laissons-nous ?

Technique mixte (60 x 60) Pauline AJAVON (Abomey)
« Les sachets non biodégradables laissent des plaies incurables à la génération future. Prenons soin de notre environnement. »

Même les choses ont des larmes

Acrylique sur toile (115 x 204) Julien DEGAN (Abomey)
« J’ai le blues face à la dégradation suicidaire des valeurs citoyennes. La jeunesse n’a plus de repères… »

Gratuité de l’enseignement Technique

mixte (110 x 100) Donatien ALIHONOU (Porto-Novo)
« Un peuple non éduqué est voué à l’échec. L’accès à l’enseignement doit être gratuit pour former les élites de la nation. »

La voix du peuple

Acrylique sur toile de jute (118 x 102) (300 000 F CFA) - Bienvenu MONKOUN dit Bimo (Cotonou)

Divinité

Technique mixte (83 x 33 x 20) Ange HOUNDETON (Porto-Novo)
« Agueh est une divinité… Valorisons le rôle du Vodoun dans la régulation sociale. »

Pureté

Acrylique sur toile (85 x 79) Isaac VITOU dit Visaac (Porto-Novo)

Primitifs instincts

Technique mixte (160 x 145) Ézéchiel MEHOME dit Mehomez (Porto-Novo)

Le libérateur

Acrylique sur toile (100 x 150) Hervé ATTIGLA dit AVHEC (Cotonou)

Retour à l’école

Montage photo (55 x 65) John AFOLAYAN FR (Nigéria)

Famille et éducation

Pigments naturels sur toile (80 x 80) Henriette GOUSSIKINDEY (Bohicon)
« Au cours du mariage s’unissent deux cœurs, deux familles et deux cultures. Pour trouver sa sérénité et sa joie de vivre, la famille doit être un creuset d’amour et de partage. »

L’autorité

Technique mixte (120 x 60) Youchaou KIFFOULY dit le Peintre Africain (Porto-Novo)

Le travail dans l’union

Technique mixte Marius ADJAGAN (Abomey)
« Au carrefour de 4 rues jonchées de fourmis, je vois les citoyens béninois édifier leur nation. »

Mémoire d’esclave

Acrylique sur toile (86 x 140) François ABLEFONLIN dit Tofodji (Porto-Novo)
« Pour l’entretien des valeurs culturelles et artistiques, comme les esclaves séparés de l’Afrique. »

Chagrin d’artiste

Acrylique sur toile (64 x 80) Désiré DEDEHOUANOU (Porto-Novo)
Du manque de reconnaissance des artistes dans la société.

Éducation dégoûtante

Technique mixte (135 x 45 x 25) Théodore DAKPOGAN (Adjarra)
« ou la critique de l’éducation des jeunes qui se livrent à la paresse et à la délinquance, … un vrai danger social. »

Le pouvoir de la femme 1 et 2

Le pouvoir de la femme 1 et 2 (2010) 185 x 40 x 15 technique mixte (185 x 40 x 15) Philippe HOUEDANOU dit Zount (Porto-Novo)
« … pour une égalité citoyenne entre l’homme et la femme. »

Télévision et Média

Technique mixte (56 x 80) Simplice AHOUANSOU (Porto-Novo)
«Les médias abreuvent notre société. Quelles analyses le citoyen doit-il faire de l’information ?»

Un peuple, une langue et conservation

Ocre sur toile (130 x 100) François KOUGBLENOU dit Zansou (Porto-Novo)
« L’union fait la force dit-on ! Nous devons nous unir pour conserver nos valeurs et notre patrimoine pour l’avenir. »

Une vitrine de l’Histoire

Graphite sur toile (69 x 105) Loizès AKOBI (Porto-Novo)
« Notre passé est notre identité. Protégeons les empreintes de l’Histoire. »

Incivisme

Technique mixte (140 x 146 x 90) Gildas Tokpéou GBAGUIDI dit Tôkpéou (Porto-Novo)

L’avenir

Technique mixte (151 x 120) Gratien ADOTANOU dit Adogra (Cotonou)

50 ans d’Histoire

Acrylique sur papier Yves Midahuen dit Midy (Cotonou)

Stop et fin à la corruption !

Technique mixte (115 x 83) Modeste AFFAMA (Abomey)
« La corruption gangrène notre société. Éradiquons-la. »

Partenaires