Accrochage des œuvres artistiques créées sur les places vodùn rénovées d’Adjina, dans le cadre de la 6ème édition du « FESTIVAL ÉCLOSIONS URBAINES »

accrochage-K70_5274

Elles sont enfin là : les œuvres artistiques accouchées par le génie créateur des artistes retenus pour cette 6ème édition. Imaginées dans un premier temps lors de la phase de conception, elles ont pris forme à la phase de création. A présent, elles ont atterri sur des supports d’accrochage situés ici et là dans la Rue des artistes. L’atelier de création vient ainsi d’être ponctué.

L’équipe de l’association Ouadada-Bénin, organisatrice du festival est aux manettes. Elle veille à la sécurité des œuvres entreposées par les artistes dans un magasin sur place, de même qu’à leur déplacement vers les socles et murs qui doivent les accueillir. Le travail nécessite parfois beaucoup d’efforts. Les plus robustes se chargent volontiers du transport des créations en matériaux lourds. Les allers- retours se font à grandes enjambées. Sur les visages, dégouline la forte sueur.

Il faut aussi noter que la base de certaines œuvres est passée à la perceuse. L’objectif étant de créer des ouvertures épousant le plus possible la forme et le contour des boulons qui serviront à fixer et maintenir les œuvres sur les socles. Cette multitude d’actions est couronnée par une démarche artistique mise en exergue à cette phase d’accrochage du festival Éclosions Urbaines. Démarche qui nécessitait que le regard, de loin, s’attarde sur l’ordre de disposition des œuvres afin d’apprécier et de peaufiner, si besoin est, la scénographie.

L’événement est entièrement couvert par les jeunes du cycle 1, en formation dans le cadre du projet « Insertion économique et renforcement des capacités des jeunes en création numérique et communication axées sur la promotion de la culture, du patrimoine et du tourisme au Bénin » financé par l’Union Européenne.

Restez donc connectés pour ne manquer aucune des nouvelles à venir sur le festival !