Suite des travaux de création artistique sur les places vodun rénovées d’ Adjina DANS LE CADRE DE LA 6ème ÉDITION DU FESTIVAL « ÉCLOSIONS URBAINES »

Les travaux de création artistique se poursuivent merveilleusement sur les places vodùn Djihoué et Djissou Gbogan, du quartier Adjina, situé à Porto-Novo. Démarrés le 9 novembre 2020 et prévus pour durer 2 semaines, ces travaux connaissent la participation de 12 artistes qui s’inspirent du thème de cette nouvelle édition du festival : « Femme et Pouvoir ».

Sélectionnés sur appel à candidature, ces derniers auront l’honneur de voir leurs œuvres exposées pendant une année, dans la Rue des artistes : la rue qui sépare de part et d’autre les deux places vodùn Djihoué et Djissou Gbogan. Ils continuent donc à s’investir fortement dans les travaux de création, leur mission étant de réaliser 2 œuvres chacun dans le cadre du festival Eclosions Urbaines.

Ainsi, pendant que certains d’entre eux sont en pleine finition de leurs premières œuvres, les autres artistes, plus rapides, ont entamé leurs deuxièmes. Ces artistes forcent tous l’admiration. Ils sont pourtant partis de simples croquis, dessins et maquettes, préalablement validés durant l’atelier de conception initié par l’association porteuse du projet, Ouadada-Bénin.

Le résultat ? D’impressionnants tableaux et sculptures qui attirent tous les regards, des œuvres imposantes aussi bien par leur forme que par leur beauté visuelle. A cette heure encore, là-bas, sur les places jumelles, les artistes continuent de faire un usage artistique de leurs outils. La diversité de matières (la peinture, la colle, les tissus, les cordes, le bois, les feuilles de tôles…) si savamment maniés, montre toute l’importance que prend déjà l’événement.

Rien d’étonnant donc, que les populations environnantes et même lointaines commencent à affluer. Leur seul objectif étant de magnifier du regard la sublime beauté des œuvres. Vous devriez venir, vous aussi, offrir ce magnifique spectacle à vos yeux. Les jeunes écoliers du quartier ne s’en privent guerre. Sur le chemin du retour de l’école, ils aiment bien marquer une pause sur les places et se faire prendre en photo dans le sublime décor en cours de création.

Il est à préciser que cette 6e édition du Festival est entièrement couverte par la première promotion de jeunes formés dans le cadre du projet « Insertion économique et renforcement des capacités des jeunes en création numérique et communication axées sur la promotion de la culture, du patrimoine et du tourisme au Bénin », projet financé par l’Union européenne.