6ème Édition du Festival Atelier d’Art Éclosions Urbaines à Porto-Novo

eclosions urbaines

Rénovation et valorisation de la place vodùn Sakpata Dohami dans le quartier Houinmin.

Thème : Femme et pouvoir

La place Sakpata Dohami appartient à la collectivité familiale Dohami originaire de Kpanhouignan près de Dassa Zounmè.  Sakpata est à la fois une force bénéfique, symbole de la terre, de la fécondité et de la richesse, mais aussi une force puissante punitive et destructive, dont l’arme de destruction est principalement la variole et la mort. La majorité des adeptes et des dignitaires du culte Sakpata de la place Dohami sont des femmes. Aussi, le choix de rénover cette place dans le cadre de la 6ème édition du Festival-Atelier d’Art contemporain « Eclosions Urbaines » contribue à mettre en lumière le rôle prépondérant et la participation active des femmes dans le milieu traditionnel vodùn.

La place vodùn Dohami située dans le quartier Houinmin à Porto-Novo est aujourd’hui en état de délabrement alors que ses usages cultuels, culturels, économiques et sociaux sont encore vivaces et quotidiens. Les commerçantes qui y exercent leur activité sont toutes des adeptes vodùn (vodùnsi). Elles y ont installé des stands de fortune, qui non seulement ne valorisent pas le site, mais ne mettent pas non plus en avant leur commerce, et ne leur permettent pas de se développer. Les collectivités familiales gestionnaires de cet espace ont donc besoin d’un appui pour préserver leur patrimoine et améliorer leurs conditions de vie, n’étant pas assez structurées et ne disposant pas des moyens nécessaires pour y parvenir.

 

Cette nouvelle édition du Festival-Atelier Éclosions Urbaines vise donc à rénover et à valoriser cet espace à forte valeur cultuelle, culturelle et patrimoniale.

Les travaux se traduisent concrètement par :

– le nettoyage et l’assainissement des lieux ;

– la consolidation des murs défectueux par des poteaux et des chaînages ;

– la construction de nouveaux murs pour remplacer des clôtures dégradées ;

– la construction d’une douche, d’un WC et des fosses septiques ;

– le crépissage intérieur et extérieur des murs et enduit ;

– la réfection des autels, des temples, avec l’intervention des artistes visant notamment à en révéler les attributs ;

– la réfection des charpentes et des toitures des autels, des temples et des portiques ;

– l’aménagement et l’équipement des stands de ventes pour les « bonnes dames » déjà installées sur le site ;

– l’aménagement de bancs publics pour le confort des usagers ;

– et la protection des arbres sacrés contre l’érosion pluviale.

Les conditions de circulation des populations et des touristes durant cette étape du projet ne seront pas impactées

 

Il est aussi proposé aux artistes plasticiens et designers de s’exprimer sur les façades restaurées des maisons, en créant des œuvres qui illustrent l’histoire de la place, celle de la divinité Sakpata et de la collectivité familiale Dohami. Parallèlement aux travaux de réhabilitation de la place, sont organisés des ateliers de création artistique sur les places vodùn déjà rénovées de la ville et les œuvres réalisées seront exposées dans « la rue des artistes » durant une année pour sensibiliser davantage les populations à l’art et aux enjeux de préservation des patrimoines.

Des expositions d’art sont organisées dans la ville durant le festival, au Centre Culturel OUADADA, au Centre d’Art et Thérapie Vie et solidarité, au Palais de sa Majesté Migan et sur les places déjà rénovées.