Géographie du Bénin

D’une superficie de 112 622 km², le Bénin est situé en bordure du Golfe de Guinée entre le Togo et le Nigeria. Au Nord, ses frontières côtoient le Burkina Faso et le Niger. Sa forme étirée (700km de long sur en moyenne 150km de large) en fait un pays riche en diversité climatique et paysagère

Le Bénin est divisé en trois zones :

  • le Sud (jusqu’à la latitude d’Abomey) présente un relief régulier à l’altitude relativement faible. Du cordon littoral à la dépression de la Lama, on rencontre lacs, lagunes et vallées fluviales ;
  • le Centre donne à observer des amoncellements de dômes rocheux dont le sommet culmine à 465 mètres : c’est la région dite des Collines ;
  • le Nord est caractérisé par la chaîne de l’Atacora : s’étendant jusqu’au Togo, elle n’atteint pas plus de 650 mètres d’altitude mais le fort dénivelé d’où surgissent ses falaises surplombant la savane arborée de la Pendjari fascine immanquablement les regards.

Du Sud au Centre, le climat est de type subtropical : deux saisons des pluies (avril à juillet puis septembre à octobre) alternant avec deux saisons sèches ponctuent l’année. Mars est le mois le plus chaud et août le plus doux.

Le Nord quant à lui est caractérisé par un climat sahélien. L’année y est divisée en deux saisons : la saison sèche s’étend de novembre à avril-mai alors que les pluies durent de mai à août. En saison sèche, les journées sont très chaudes et les nuits très fraîches. Cette caractéristique vaut surtout pour la période dite de l’harmattan. Ce vent chaud et sec en provenance du Sahel se fait sentir de façon beaucoup plus rude dans le Nord même si c’est sur la côte que sa course s’achève.

La végétation du Sud-Bénin appartient au type guinéen. Abondante et verdoyante, elle offre à voir palmiers, cocotiers, flamboyants, neems, iroko, arbres à pin, anacardiers, kolatiers, manguiers, filaos, eucalyptus, tek, acacias, ficus… ainsi que de nombreuses cultures (maïs, riz, manioc, arachide, ananas, noix de coco…).

Celle de la moitié Nord (à partir de la latitude de Savè) correspond au type soudanien : on y voit d’autres espèces telle que le karité, le kapokier, le baobab, le rônier, le caïlcédrat… On y cultive principalement du coton mais également du sorgho, du mil, de l’igname, de l’arachide, etc.